La plage du Racou et le début de la Côte Vermeille.

Les Pyrénées s’éloignent petit à petit. Les paysages changent vite. Les montagnes laissent place à la vaste plaine du Languedoc-Roussillon. La roche et les galets font place au sable et à l’argile. À quelques kilomètres plus au nord, avec l’étang de Canet commence le long chapelet de plans d’eau, qui avec les salins et les parcs à huîtres jalonnent le littoral jusqu’en Camargue.

À Argelès-sur-Mer il y a un peu de tout et son contraire aussi. Tout au sud on trouve la plage du Racou et le village du même nom, le tout premier spot de la Côte Vermeille. On y cultive une ambiance « Surf City », d’étroites allées sablonneuse sinuent entre les maisons de plage, les bougainvilliers et les agaves complètent le tableau. La taille du parking, aussi étendu que le village lui-même, suggère l’ampleur de la cohue estivale et les « Salut, ça farte? » qui ne manqueront pas de ponctuer les apéros. Puis vient Port-Àrgelès, une vaste marina cernées par des bâtiments en « Lego de béton » des années 80. Et enfin Argelès-Plage, où les villas chics de front de mer, à l’abri dans l’ombre des pins parasols, sont disponibles à la location. À la journée, à la semaine et au mois. Très agréable.


Voir également : « Hors Saison ».