Joey JordisonJoey Jordison (1975 – 2021)

Difficile d’échapper à Slipknot en travaillant pour un magazine de Metal comme Hard’n’Heavy en début de millénaire. Sans avoir vraiment été fan, j’ai vu le groupe sur scène un bon paquet de fois. Et Joey Jordison encore un peu plus si l’on compte les « side-projects » comme Murderdolls, Roadrunner United, les « guests » chez d’autres, ou encore payant de sa personne pour booster les promos des copains metalleux. D’ordinaire les voyages de presse ont pour destination Los Angeles, parfois New York, éventuellement San Francisco… Je dois à Joey Jordison la découverte du Middle West et un séjour inoubliable à Des Moines dans l’Iowa. Une découverte intense, partagée avec Renaud Doucet, sous le houlette de Karine Sancho, guide touristique et attachée de presse du label Roadrunner Records (qui n’aura jamais si bien porté son nom que durant ce périple qui nous mena jusqu’au bar préféré de Robb Flynn à Oakland). Il faut avoir une bonne raison pour se rendre à Des Moines et nous devions retrouver l’homme à son domicile. Le voici, chez lui, accoudé à la table du salon (en haut). Le groupe de presse « Cyber Press Publishing » a déposé le bilan à l’été 2007 et les titres Hard’n’Heavy, Rocksound, Groove… ont disparu des kiosques à journaux dans la foulée. La dernière maquette de couverture du magazine Hard’n’Heavy pour le numéro de Juillet 2007. R.I.P.


Voir également « Musique »